facebook pixel

L’agroécologie peut nous sauver ?

C’est quoi l’agroécologie ?
Comment l’appliquer dans les pays du Sud ?
Pourquoi notre société empêche les producteurs d’être écolos ?

#podcast

C’est quoi l’Agroécologie ?

L’agronome et chercheur Marc Dufumier définit l’agroécologie de la façon suivante :

“L’agroécologie, c’est ce que l’agronomie n’aurait jamais dû cesser être. C’est la discipline scientifique qui essaie de rendre intelligible le fonctionnement des agro-écosystèmes, c’est à dire les écosystèmes aménagés par les agriculteurs dans toute leur complexité : les interactions multiples entre le cycle du carbone, de l’azote, de l’eau, des éléments minéraux, entre les abeilles et les arbres.” (Grain de sel nº 63-66 juillet 2013–juin 2014)

Pour développer, on peut parler d’une agriculture durable qui veut faire un usage intensif de ce qui ne coûte rien, tel que le soleil, l’azote et le gaz carbonique contenus dans l’air. Il s’agit d’une agriculture savante, qui fait usage de l’association des cultures, de la rotations culturale, de la gestion attentive de l’eau et du choix de variétés culturales adaptées à leur terroir.

L’agroécologie s’apparente aux pratiques de l’agroforesterie, de la permaculture, du maraîchage sol vivant, et de l’agriculture biologique dans certains cas. Elle fait souvent le lien entre la cultures de différentes variétés végétales, et l’élevage extensif d’animaux rustiques pour entretenir les couverts végétaux et enrichir le sol.

Il existe de nombreuses définitions de l’agroécologie, et le discours de Marc Dufumier représente une fraction de la diversité des pratiques qui y sont liées.

Son propos est largement développé dans notre interview en deux épisodes pour le podcast Poids Plume.

Marc Dufumier

Marc Dufumier est enseignant chercheur émérite à AgroParisTech, militant pour l’agroécologie et auteur de nombreux livres de vulgarisation.

Lors d’une mission à Madagascar au cours de ses étude d’ingénieur agronome, il fait une grande découverte auprès de femmes malgaches, paysannes analphabètes. En effet ces dernières lui font comprendre que dans leur rizière ; un écosystème complet est en équilibre; et que cet équilibre serait rompu en utilisant des variétés de riz et des techniques modernes de l’époque ; plus productives mais moins adaptées à l’agroécosystème local. Les principes de l’agroécologie sont alors naissants dans son esprit.

“Jeunes paysans, consommateurs, défenseurs de l’environnement, même combat. On va gagner.”

L’agroécologie pour sauver le monde ?

Nous avons rencontré Marc Dufumier le 23 avril 2021 chez lui à Montpellier. Il nous a accueilli pendant tout un après-midi pour enregistrer un épisode de podcast sur le vaste sujet de l’agroécologie et de “comment sauver le monde ?”. L’entretien était si riche, qu’on a décidé de diviser l’épisode en deux parties.

“Il y a urgence de modifier la PAC et la politique agricole française, dans le sens, on arrête les subventions à l’hectare, […], et du coup, on rémunère les services environnementaux exigents en travail. Du coup, c’est bien le travail et les emplois qui sont correctement rémunérés.”

Épisode 1/2

“Les agriculteurs qui travaillaient à la main dans les pays du Sud, et qui produisaient des céréales, ont été ruinés, car mis en concurence avec une agriculture hautement motorisée et subventionnée. Et du coup, désordres mondiaux, ruine dans les pays du Sud, d’un grand nombre d’agriculteurs.”

Durant notre entretien, il nous parle en détail de l’histoire de notre agriculture européenne depuis la seconde guerre mondiale, et des influences des politiques agricoles occidentales sur les pays du Sud. Enfin on discute de l’organisation de la PAC ; la Politique Agricole Commune européenne, et des formidables leviers que les Etats pourraient développer grâce à elle pour une agriculture durable et la protection de l’environnement.

Bien sûr Marc Dufumier nous décrit également quels sont les principes de l’agroécologie. Pour lui, « Le travail d’un agronome c’est d’abord reconnaître que l’objet de travail des agriculteurs ce n’est pas le sol, la plante, le troupeau, mais c’est un agroécosystème d’une incroyable complexité. »

Voilà un rapide tour d’horizon de cet épisode de podcast qui représente la moitié de l’entretien que nous avons eu avec Marc Dufumier. Avec un enregistrement brut de 2h50, on a préféré le couper en deux et vous le proposer deux épisodes distincts.

Notre discussion a été longue, car passionnante, et on est très fiers de vous mettre à disposition ce savoir. On espère ainsi vous donner des clés pour mieux comprendre les agricultures, le développement et l’environnement.

Épisode 2/2

“Cela fait des décénies que je plaide pour la réintroduction en France, de plantes de l’ordre des légumineuse, capables, avec l’aide de microbes, d’intercepter l’azote de l’aire, de fabriquer des protéines végétales pour l’alimentation animale ou humaine, et de contribuer à la fertilisation des sols en azote, par la voie biologie.”

Pour cette deuxième partie d’entretien, nous abordons la notions de « confiscation du vivant » avec l’appauvrissement de la diversité des variétés végétales utilisées dans l’agriculture. Nous discutons également des perspectives d’avenir, et de la possibilité de nourrir 10 milliards de personnes avec des pratiques s’apparentant à l’agroécologie.

Nous terminons par quelques questions collectées auprès des étudiants de l’Istom, école d’ingénieurs en agro-développement international, adressée à Marc Dufumier.

Sources bibliographiques

Voici quelques références si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez l’approfondir davantage.

Les livres de Marc Dufumier

Autres références

Toujours avec Gaïa, chez Mr Dufumier, Montpellier